21 Jours de verrouillage – Jour 7

Je suis toujours en vie. La formation de yoga thérapeute est officiellement terminée. J’ai eu l’honneur et le défi d’être seul dans la classe de formation 2020. Parallèlement au cours est encore en cours de construction dans l’ashram et il ya toujours quelque chose à faire. Sushil, "mon gourou" exige en plus et parfois l’enseignement tombe un peu au bord du chemin. Cela était également dû à la raison pour laquelle j’ai décidé de mettre en œuvre des suggestions et des mesures ici et là afin que Sushil comme un yogi peut trouver plus de temps pour le yoga. Officieusement, le cours va encore plus loin. Comme vous le savez, l’apprentissage ne finit jamais autant qu’il y a d’intérêt. En plus de l’auto-étude de la littérature de yoga, nous traitons également intensément avec le Gherandha Sahmita et j’apprends encore à lire sanskrit et essayer ma main à l’écriture. Ici et là aussi de nouveaux matras son, que j’aime mémoriser. Le chant se fait ici tous les jours et beaucoup. En général, il y a beaucoup de musique. Que ce soit de moi, chanter ensemble ou l’orchestre d’oiseaux de haut calibre.
Ici aussi, dans l’ashram tranquille, le phénomène mondial Co.ona laisse sa marque. Les patients inscrits ont diminué et la structure prévue de la formation ne pouvait être respectée que dans une mesure limitée. Comme toujours dans la vie, c’est la perspective qui détermine notre réalité. Si nous changeons la façon dont les choses sont examinées, les choses changent. Cela crée également des opportunités telles que les leçons imprévues autour de l’ici et là des actions telles que la construction de fenêtre de moustiquaire ou le jardinage trouver leur place. L’heure qui en résulte et la connexion de localisation invitent à la réflexion. Questions comme: Qu’est-ce qui était important pour moi dans mon ancienne vie? Qu’est-ce qui est important pour moi maintenant? Où puis-je continuer à grandir? Qu’est-ce qui me rend vraiment heureux ? Comment puis-je passer le reste de ma vie? Où va le voyage ? Quelles personnes continueront à faire partie de mon parcours de vie? Quand puis-je enfin jouer du piano à nouveau?! Et qu’en est-il du vrai sexe à nouveau?

Je ne m’ennuie jamais. Trop de choses passent par ma tête pour cela et je suis beaucoup trop bien équipé techniquement et créativement. En ce moment j’aide mon professeur de yoga Ruth chaque semaine pour produire des leçons de yoga en ligne, je suis en train de conceiting ma première série vidéo, en jouant diligemment ukulélé (qui est arrivé à Inden indemne dans un sac en tissu – dans les bagages enregistrés!). Je compose à nouveau et j’écris des poèmes. Oh oui, bien sûr, je fais du yoga et j’utilise donc ce don d’isolement pour développer davantage les compétences yogiques et ma propre créativité. Et si jamais je m’ennuie et sentir le désir, alors j’appelle une personne charmante en Allemagne, il suffit de s’allonger sur le toit la nuit, regarder les étoiles ou surmener Pranayama et je suis reconnaissant que je suis autorisé à être sur cette belle terre. Je reste confiant et rester dans le maintenant, encore et encore.

Dans l’amour et la gratitude.

Namasté Namasté

Première ébauche d’orchestre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *